Conseil en marketing et communication

Comment opérer une levée de fonds pour votre start-up ?

méthode start-up

Si vous êtes à la tête d’une start-up, autrement appelée « jeune pousse », vous allez vite être limité dans votre croissance par votre capacité d’autofinancement. Au bout d’une certaine période d’activité, la question d’opérer une levée de fonds, en laissant entrer des sociétés à votre capital, se posera forcément à vous. Mais comment procéder ? Réponse dans cet article.

La levée de fonds : introduction et bases

Une levée de fonds (aussi appelée Scale up) est un processus qui consiste à solliciter des investisseurs pour leur laisser une partie de votre capital, en échange d’un apport financier de leur part.

Il existe deux principaux types d’opérations pour lever des fonds : Le capital en amorçage. Ce type d’opération est réalisé lorsque vous n’avez pas encore démarré votre activité, mais que votre business plan est finalisé. Ce type d’opération est utilisé pour pouvoir, comme son nom l’indique, amorcer le démarrage de la start-up.

Le capital de développement : Certainement celui le plus utilisé, qui fait d’ailleurs souvent la une des sites d’actualité en levée de fonds (comme par exemple Neoproduits). Comme son nom l’indique, ce type de financement est utilisé si votre activité est déjà lancée, mais que vous souhaitez accélérer votre croissance, en développant une nouvelle activité, ou dans le cadre d’une expansion à l’international.

levée de fonds

Les différentes méthodes que vous pouvez utiliser

Différents types d’investisseurs peuvent se présenter à vous, via des méthodes différentes. La première d’entre elle est le crowdfunding. Ici, vous faites appel à un financement participatif ouvert au public pour financer votre projet.  En général, ce type de financement s’adresse plus au domaine caritatif, associatif, ou responsable. Vous pourrez retrouver sur ce lien les différentes plateformes de crowdfunding existantes.

Vous pouvez également solliciter les business angels. Ici, vous sollicitez en général d’anciens chefs d’entreprises, ou des acteurs majeurs dans leur marché. Ils investissent leurs propres fonds pour soutenir financièrement une start-up dans laquelle ils voient un fort potentiel de développement. En général, ce type d’investisseur expérimenté apporte, en plus de l’aspect financier, des conseils et un accompagnement soit dans la technicité des produits, soit en termes de stratégie commerciale.

Un autre type d’investisseurs auquel vous pourrez vous adresser sont les investisseurs en capital-risque (Venture Capital Risque). Ici, vous faites appel à des experts du financement, puisqu’en général, les VCR sont des banques, des compagnies d’assurance, ou bien encore des institutions financières. Ces dernières investissent dans des start-ups à fort potentiel, pour le compte de leurs clients.

Les principales étapes à respecter

Réaliser une levée de fonds efficace nécessite de respecter des étapes incontournables. Vous devez tout d’abord préparer deux documents administratifs essentiels. Le premier est l’exécutive summary : C’est une sorte de résumé tenant sur une feuille présentant le projet, ainsi que les principales raisons d’y investir.

L’autre document administratif fondamental est le business plan. Il permet de mettre en exergue les perspectives commerciales de la start-up, ainsi que les différents éléments financiers démontrant sa rentabilité.

Approcher les investisseurs

Maintenant que vous connaissez les différents types d’investisseurs, et les documents administratifs nécessaires, il vous faut approcher et séduire les investisseurs.

Vous devrez donc repérer les investisseurs potentiels, les cibler, et bien sûr les approcher. Une fois que vous les aurez contacté, vous pourrez leur envoyer exécutive summary, qui vous mènera à une rencontre physique, si vous avez bien préparé votre sujet.

Viendra ensuite le temps de la présentation orale, plus couramment appelée « pitch ». Il s’agit d’une présentation orale de 3 minutes qui souligne l’activité de votre entreprise, ses projets et marchés, son potentiel, et donc les bonnes raisons d’y investir.

S’ensuivront ensuite différentes réunions, notamment de négociations, qui pourront s’étaler sur plusieurs mois. En effet, il est normal que cela prenne aussi longtemps, car il conviendra de fixer quelle hauteur de capital, vous accordez, et quel montant de financement l’investisseur vous accordera.

C’est lors de ces réunions également que seront balayées les différentes clauses juridiques, concernant notamment les différents statuts de l’entreprise, mais aussi la rédaction du pacte d’actionnaires.

Enfin la phase de closing viendra boucler l’opération, en réunissant une assemblée générale extraordinaire, entre tous les actionnaires. L’ouverture d’un compte bancaire d’augmentation de capital sera également nécessaire.

Ces différents éléments vous permettront donc de mener à bien votre première levée de fonds, qui assurera la croissance de votre jeune pousse.

À Lire aussi
Conseil en marketing et communication

Comment rédiger un plan d'affaires pour l'entreprise d'un artiste

Conseil en marketing et communication

Comment réaliser une étude de marché en 4 étapes faciles

Conseil en marketing et communication

Comment rédiger des petites annonces idéales qui plaisent aux lecteurs

Conseil en marketing et communication

7 erreurs de marketing courantes à réparer !

Inscrivez-vous à notre newsletter et restez informé des actualités du site.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.